Call-to-action : 4 conseils pour améliorer votre taux de conversion

Vous attirez de plus en plus de visiteurs sur votre site web et pourtant ils ne passent pas à l’action. Pour les convertir, chaque site, blog ou page que vous possédez doit susciter une action de leur part : achat, souscription, téléchargement, etc. Pour cela, vous devez insérer sur chacun d’eux ce que l’on appelle des « calls-to-action ». Un call-to-action est un bouton incitant les visiteurs d’un site à effectuer une action bien précise. Ça peut être le téléchargement d’un livre blanc, une demande de devis, la participation à un jeu concours ou encore l’inscription à une newsletter. Pour attirer l’attention des internautes et maximiser vos chances de conversion, vos calls-to-action doivent donc être parfaitement optimisés. A travers cet article, je vais vous donner la marche à suivre pour booster vos calls-to-action et, à terme, votre taux de conversion.

 

Facilitez la lecture et le chemin de vos utilisateurs

 

1. Déterminez l’emplacement idéal

Pour maximiser le taux de clics de vos visiteurs, vous devez impérativement positionner vos calls-to-action à un endroit stratégique. En fonction des objectifs de votre page, cet emplacement ne sera cependant pas le même. Par exemple, sur la page d’accueil de votre site, je vous conseille de placer votre call-to-action au-dessus de la ligne de flottaison. De cette façon, vos visiteurs accèderont facilement à votre bouton d’action, sans avoir besoin de scroller. De la même manière, si vous souhaitez inciter vos visiteurs à vous suivre sur Twitter, essayez de placer la « likebox » tout en haut de votre site web. En revanche, sur la page d’un article de blog, placez plutôt vos calls-to-action à la fin de votre billet, et ce afin d’inciter vos visiteurs à poursuivre ou à compléter leur lecture en les renvoyant sur d’autres articles ou sur le téléchargement de livres blancs par exemple. Si vous parvenez à placer correctement vos boutons d’action, l’utilisateur n’aura plus aucun doute face au chemin à suivre pour entamer ou poursuivre son parcours. En somme, gardez toujours à l’esprit que plus le chemin est clair, plus il vous sera facile de convertir vos visiteurs en prospects.

 

2. Misez sur la visibilité et la lisibilité

Votre call-to-action doit impérativement se démarquer du reste de vos contenus. Pour éviter de passer inaperçu, il ne doit donc pas être trop petit. Néanmoins, un bouton d’action trop grand risquerait d’être trop agressif. Ainsi, même s’il ne faut pas qu’il prenne toute la largeur de votre page, l’idée est que votre call-to-action soit bien visible, et ce du premier coup d’œil. Pensez également à laisser des espaces vides ou blancs autour de vos boutons d’action. Parallèlement, privilégiez une typographie lisible, sans-sérif et dans une taille en adéquation avec celle de votre bouton d’action. De cette façon, l’attention de vos visiteurs sera nettement plus grande.

 

Créez du contraste grâce au design

 

1. Jouez sur les couleurs

Comme vous l’aurez compris, votre call-to-action doit être parfaitement visible pour faire son effet. Pour maximiser vos chances d’attirer l’attention de vos visiteurs, vous devez donc créer du contraste en utilisant des couleurs qui démarqueront vos boutons d’action du reste de votre site. Éviter donc le ton sur ton et utilisez des couleurs vives ! Par exemple, si votre site web a pour code couleur le bleu et le blanc, optez pour un bouton rouge ou orange.

 

2. Pensez aux textures et aux hovers

Toujours dans l’optique d’attirer l’œil de vos visiteurs, vous pouvez utiliser toutes sortes de textures : ombres, transparences… La palette des possibilités est large, à vous de décider lesquelles sont les plus adaptées à votre charte graphique. Parallèlement, vous pouvez également utiliser des hovers (animations qui apparaissent lorsque l’on passe sa souris sur un élément HTML) pour moderniser et dynamiser vos boutons d’action.

 

Soignez votre argumentaire

 

L’emplacement et le design doivent venir en appui à un bon argumentaire. Dans tous les cas, vous ne devez pas tromper vos visiteurs : soyez aussi spécifique que possible sur votre appel à l’action. En quelques mots, vous devez donc être capable de définir ce que vos visiteurs vont trouver en cliquant. Privilégiez les verbes d’actions, et n’hésitez pas à inclure les termes de gratuité ou de période d’essai. Concrètement, veillez à être le plus clair, le plus bref et le plus précis possible, tout en étant percutant. Exemple : « téléchargez gratuitement notre guide pour améliorer votre référencement ».

 

Liez vos calls-to-action à une landing-page

 

Lier ses boutons d'action à une page atterrissage

Il est primordial de rediriger ses différents calls-to-action vers une page dédiée et adaptée à l’offre proposée : c’est ce que l’on appelle une « landing-page ». Autrement dit, vous devez impérativement rediriger vos visiteurs vers une page sur-mesure en lien avec le contenu qu’ils recherchent. Gardez à l’esprit que votre visiteur ne doit pas avoir à chercher sur votre site le moyen de profiter réellement de votre offre. Vous proposez le téléchargement d’un livre blanc ? En cliquant sur votre bouton, le lecteur doit se trouver sur une page indiquant clairement le contexte et les principaux arguments de vos travaux, avec évidement la possibilité de le télécharger directement. De même, veillez à ce qu’un minimum de clics sépare votre bouton de l’action finale. Plus le chemin est facilité pour vos visiteurs, moins vous risquerez de les perdre.

Si vous appliquez ces quelques conseils, vous pouvez être certain d’améliorer l’efficacité de votre site web en termes de conversion. Néanmoins, il est peu probable que vous trouviez la formule la plus vendeuse tout de suite. Pensez donc à réaliser quelques A/B testing pour voir ce qui plaît le plus à votre audience !

Référencement SEO

Demander une analyse gratuite de référencement

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous contacterons pour discuter de votre projet

Leave A Comment