Marketing btob

20
Déc

Comment susciter de l’engagement sur votre blog professionnel ?

Votre blog est la pièce maîtresse de votre stratégie webmarketing. Ses atouts sont aujourd’hui indéniables : en plus de vous permettre d’attirer du trafic vers votre site internet et d’améliorer son référencement, il vous permettra de bâtir une communauté autour de votre entreprise et de vous placer en expert dans votre secteur. Bien que son optimisation passe irrémédiablement par le référencement naturel, la réussite d’un blog ne tient pas sur la seule acquisition de trafic. En effet, même s’il est important d’avoir toujours plus de visiteurs, vous avez besoin qu’ils s’engagent et interagissent avec vous. Ainsi, à travers cet article, je vais vous donner sept astuces qui vous aideront à générer davantage d’engagement avec votre communauté.

 

Rédigez des contenus de qualité

 

Blog professionnel : rédiger des contenus de qualité

Avant tout chose, gardez à l’esprit que la qualité prime sur la quantité. Il est inutile de produire des quantités massives de contenus s’ils ne présentent aucun attrait pour votre audience. Autrement, vous perdrez immanquablement du temps et de l’argent. Il est donc primordial que vous définissiez votre stratégie de contenu en fonction des besoins et des attentes de vos différents personas. Si vous ne savez pas comment définir vos personas, je vous invite à lire notre article sur le sujet : https://www.indusrank.com/buyer-personas-lindustrie-btp/

Pensez également à diversifier le plus souvent possible les thématiques autour de votre secteur d’activité : personne n’a envie de lire le même article chaque semaine. Au fil du temps, cette production de contenus va engager vos lecteurs dans une démarche de fidélisation et vous placer comme experte dans votre domaine. Concrètement, vous pouvez opter pour des articles sur les problématiques rencontrés par vos clients, des infographies sur les tendances de votre secteur, ou encore des vidéos sur vos nouveaux produits. La palette des possibilités est large, à vous de choisir quels supports sont les plus adaptés à votre entreprise et aux problématiques de vos clients.

 

Soignez vos contenus

 

Vos contenus doivent être facile à lire. Privilégiez donc des titres clairs et sans équivoque qui attireront vos lecteurs. Gardez toujours à l’esprit que peu importe la qualité de votre article et le temps que vous y aurait consacré, un internaute n’ira pas plus loin si le titre ne l’attire pas. Apportez ensuite rapidement le contexte et l’idée principale de votre article, une introduction trop longue étant susceptible de pousser vos lecteurs à revenir sur la page précédente. Pour ce qui est du corps de texte, structurez-le avec des paragraphes courts, des titres réguliers et des illustrations. Pensez également à utiliser un guide de style pour uniformiser l’ensemble de vos articles. Il serait dommage qu’un internaute quitte votre blog avant même d’en avoir lu le contenu !

 

Déterminez la fréquence de publication de vos contenus

 

Blog professionnel : déterminer la fréquence de publication de ses contenus

D’une semaine à l’autre, essayez d’être régulier quant à votre rythme de publication. Suivez toujours votre calendrier éditorial. Plus vous serez constant dans votre prise de parole, plus vos lecteurs seront fidèles et impliqués. Pensez à rédiger quelques articles à l’avance au cas où vous ne seriez pas en mesure de la faire par manque de temps. Si vous êtes en panne d’inspiration, n’hésitez pas à rebondir sur l’actualité de votre industrie, à reconditionner vos anciens contenus ou à partager des publications de vos partenaires.

 

Intégrez des boutons d’actions et des liens internes

 

En plus d’être important pour votre stratégie SEO, les liens internes permettent à vos visiteurs de naviguer plus facilement sur votre site. Grâce à eux, vous pouvez les encourager à poursuivre leur découverte de votre blog en les renvoyant vers d’autres articles susceptibles de les intéresser, des infographies ou encore des livres blancs. Pensez également à inciter votre audience à s’inscrire à votre newsletter ou à partager vos articles sur les réseaux sociaux par l’intermédiaire de call-to-actions.

 

Utilisez un design responsive

 

Blog professionnel : utiliser un design responsive

Veillez à rendre votre blog responsive pour faciliter sa consultation sur smartphone ou tablette. Pour éviter de faire fuir vos lecteurs, pensez donc à éliminer les éléments non essentiels tels que les cadres ou encore les annonces. Vous devez également vérifier que les formulaires de contact et les boutons d’inscription et de partage fonctionnent correctement. Avec plus de 24,3 millions de mobinautes en France en 2016 (Mediatrie), il serait dommage de se priver d’une telle audience.

 

Mettez en place un programme de newsletter

 

Une newsletter est une excellente source d’engagement avec votre communauté. Grâce à elle, vous pourrez informer votre lectorat de l’arrivée de nouveaux articles ou de contenus spécifiques (livres blancs, vidéos, infographies, etc). Pensez à y introduire un lien vers vos derniers articles via un visuel, un titre et potentiellement un court extrait. Parallèlement, la mise en place d’une newsletter vous permettra de collecter un bon nombre d’adresses e-mails, ce qui vous permettra d’enrichir votre base de données client.

 

Demandez l’engagement !

 

Si vous parvenez à rédiger des contenus engageants, vos visiteurs auront forcément des choses à en dire. N’hésitez pas à poser une question à la fin de votre article, demandez-leur leur avis ou encore leurs solutions face à la problématique ou au sujet développé. Pensez également à interagir avec vos lecteurs en répondant aux commentaires qu’ils laissent sur votre blog. De cette façon, ils se sentiront plus enclins à commenter davantage. C’est l’effet boule de neige : plus vous interagissez avec eux, plus leur niveau d’engagement augmentera avec le temps.

 

Une fois ces différents conseils mis en pratique, vous verrez inévitablement les commentaires, les partages sur les réseaux sociaux, les liens vers vos articles ou encore l’inscription à votre programme de newsletter croîtrent de façon significative. Mais attention, la construction d’une communauté n’est pas un travail de quelques jours, il doit être constant.

21
Nov

Influenceurs web : Pourquoi les intégrer à votre stratégie digitale ?

Comme vous le savez probablement déjà, le temps passé sur les médias traditionnels a considérablement diminué ces dernières années. L’avènement d’internet et des réseaux sociaux a transformé les stratégies marketing des entreprises, mais également la vision des consommateurs en la publicité traditionnelle. Aujourd’hui, plus de 92% des internautes font davantage confiance aux avis et recommandations de leurs pairs plutôt qu’aux marques elles-même. C’est pourquoi le marketing d’influence est devenu l’un des leviers les plus efficaces pour promouvoir sa marque et pour attirer l’attention des consommateurs.

 

Qu’est-ce qu’un influenceur ?

 

Pour faire simple, un influenceur est une personne qui est en mesure d’influencer les comportements de consommation de son audience. Autrement dit, ce n’est pas seulement quelqu’un qui dispose d’un grand nombre d’abonnées, de fans ou de followers… C’est une personne qui tient son pouvoir d’influence de son expertise dans un domaine précis et de la reconnaissance de cette expertise par les internautes, que ce soit un blogueur, un journaliste, un tweeteur, ou encore un youtuber. De par l’engagement, la fidélité et la réactivité de son audience, il bénéficie d’une force de frappe énorme : son avis, ses conseils et ses recommandations auront beaucoup plus de poids que ceux portés directement par la marque. Gardez à l’esprit que plus d’un individu sur trois est devenu client d’une marque par l’intermédiaire d’une recommandation !

 

Qu'est-qu'un influenceur ?

 

Pourquoi intégrer des influenceurs à votre statégie ?

 

Étant donné qu’ils captent l’attention du public que vous souhaitez atteindre ainsi que les moyens de l’engager, les influenceurs sont susceptibles de vous apporter de nombreux bénéfices en termes d’audience et de conversion. Je vais ici vous détailler deux grands points sur lesquels ils peuvent constituer de précieux alliés :

 

  • Tout d’abord, le recours à un influenceur va vous permettre de pallier à la mauvaise image de la publicité traditionnelle tout en vous offrant la possibilité de diffuser vos offres vers une audience qualifiée : comme nous l’avons évoqué précédemment, les consommateurs font davantage confiance aux recommandations de personnes tierces plutôt qu’en celles provenant de la marque elle-même. En soi, c’est plutôt logique : l’avis d’une marque sur sa propre offre apparaît d’emblée comme manquant d’objectivité et d’impartialité. Par ailleurs, de par leur diffusion massive, les spots et annonces publicitaires échappent de plus en plus à la vue des individus, et encore plus avec l’utilisation croissante des bloqueurs de publicité. Aujourd’hui, les consommateurs souhaitent découvrir par eux-mêmes les marques et produits qui les intéressent en faisant des recherches et en suivant l’avis de personnes en qui ils ont confiance. En outre, par définition, l’audience d’un influenceur présente un intérêt certain pour ses publications et est réellement sensible aux avis et conseils qu’il donne. En recourant à un influenceur, vous serez donc certain de toucher des visiteurs qualifiés, véritablement intéressés par vos produits.

 

  • Le recours à un influenceur va vous permettre de bénéficier d’une exposition importante grâce au « bouche à oreille » : dans les premiers mois, il est tout à fait normal que votre blog n’ait pas encore un grand nombre de visiteurs et que vos profils sur les réseaux sociaux ne comptent que peu de nouveaux abonnés. Néanmoins, en faisant appel à un influenceur, vous pourrez nettement accélérer ce processus d’acquisition. S’en suivra alors un effet de bouche à oreille qui démultipliera encore plus la portée de votre message, l’audience dudit influenceur pouvant à son tour le présenter à son propre public.

 

Qu’est-ce qu’un bon influenceur pour votre marque ?

 

Vous l’aurez compris, un influenceur est une personne qui dispose d’une large audience et d’un fort pouvoir d’influence du fait de son expertise dans un domaine donné. Vous devez donc effectuer un véritable travail de fond pour identifier celui qui sera à même de relayer votre message auprès du public que vous souhaitez atteindre. Bien entendu, vous devez tout d’abord identifier les influenceurs qui sont spécialisés dans votre secteur d’activité, puis vérifier qu’il y ait adéquation entre leur audience et le message qui vous souhaitez mettre en avant. Autrement dit, ils doivent impérativement partager les mêmes valeurs et les mêmes intérêts que ceux de votre marque ! Outre leur popularité, il faut également que vous évaluez leur capacité à convertir leur audience. Vous ne devez donc pas les sélectionner en fonction de leur nombre de followers ou d’abonnés : il faut surtout que le niveau de leur audience soit élevé (nombres de partage, de retweets, de commentaires, etc.).

 

Influenceur : entre large audience et fort pouvoir d'influence

 

Une fois les influenceurs identifiés, que faire ?

 

Après avoir choisi l’allié idéal, vous devez avant tout apprendre à le connaître. Gardez toujours à l’esprit qu’il est probablement sollicité en permanence : vous devez alors opter pour une approche individualisée, et ce dès le premier contact. Si vous ne faite aucun effort pour capter son attention, ne vous attendez pas à recevoir une réponse ! Bien entendu, vous devez ensuite réfléchir à un projet réellement convaincant. Les influenceurs ont une réputation à maintenir. Ils ne sont donc pas uniquement attirés par l’argent. Une fois ceci en tête, il vous suffira de monter un projet pertinent en fonction de ce que vous comptez obtenir et expliquer clairement comment vous souhaitez le mettre en oeuvre. Surtout, laissez un contrôle « créatif » à l’influenceur que vous aurez choisi. Cette future collaboration n’est pas un simple placement de produit ! Son audience recherche un contenu authentique. Sa prise de parole ne doit donc pas être dénaturé.

Si vous souhaitez atteindre une audience importante en un temps record et gagnez en visibilité sur le web, le recours à un influenceur constitue réellement une bonne option. Aujourd’hui, ce recours constitue un enjeu de taille que toute entreprise se doit de sérieusement considérer. Pour que cette collaboration soit réellement avantageuse pour votre business, vous devrez néanmoins y consacrer beaucoup de temps, aussi bien dans l’identification que dans la réflexion et l’analyse des résultats.

8
Nov

Call-to-action : 4 conseils pour améliorer votre taux de conversion

Vous attirez de plus en plus de visiteurs sur votre site web et pourtant ils ne passent pas à l’action. Pour les convertir, chaque site, blog ou page que vous possédez doit susciter une action de leur part : achat, souscription, téléchargement, etc. Pour cela, vous devez insérer sur chacun d’eux ce que l’on appelle des « calls-to-action ». Un call-to-action est un bouton incitant les visiteurs d’un site à effectuer une action bien précise. Ça peut être le téléchargement d’un livre blanc, une demande de devis, la participation à un jeu concours ou encore l’inscription à une newsletter. Pour attirer l’attention des internautes et maximiser vos chances de conversion, vos calls-to-action doivent donc être parfaitement optimisés. A travers cet article, je vais vous donner la marche à suivre pour booster vos calls-to-action et, à terme, votre taux de conversion.

 

Facilitez la lecture et le chemin de vos utilisateurs

 

1. Déterminez l’emplacement idéal

Pour maximiser le taux de clics de vos visiteurs, vous devez impérativement positionner vos calls-to-action à un endroit stratégique. En fonction des objectifs de votre page, cet emplacement ne sera cependant pas le même. Par exemple, sur la page d’accueil de votre site, je vous conseille de placer votre call-to-action au-dessus de la ligne de flottaison. De cette façon, vos visiteurs accèderont facilement à votre bouton d’action, sans avoir besoin de scroller. De la même manière, si vous souhaitez inciter vos visiteurs à vous suivre sur Twitter, essayez de placer la « likebox » tout en haut de votre site web. En revanche, sur la page d’un article de blog, placez plutôt vos calls-to-action à la fin de votre billet, et ce afin d’inciter vos visiteurs à poursuivre ou à compléter leur lecture en les renvoyant sur d’autres articles ou sur le téléchargement de livres blancs par exemple. Si vous parvenez à placer correctement vos boutons d’action, l’utilisateur n’aura plus aucun doute face au chemin à suivre pour entamer ou poursuivre son parcours. En somme, gardez toujours à l’esprit que plus le chemin est clair, plus il vous sera facile de convertir vos visiteurs en prospects.

 

2. Misez sur la visibilité et la lisibilité

Votre call-to-action doit impérativement se démarquer du reste de vos contenus. Pour éviter de passer inaperçu, il ne doit donc pas être trop petit. Néanmoins, un bouton d’action trop grand risquerait d’être trop agressif. Ainsi, même s’il ne faut pas qu’il prenne toute la largeur de votre page, l’idée est que votre call-to-action soit bien visible, et ce du premier coup d’œil. Pensez également à laisser des espaces vides ou blancs autour de vos boutons d’action. Parallèlement, privilégiez une typographie lisible, sans-sérif et dans une taille en adéquation avec celle de votre bouton d’action. De cette façon, l’attention de vos visiteurs sera nettement plus grande.

 

Créez du contraste grâce au design

 

1. Jouez sur les couleurs

Comme vous l’aurez compris, votre call-to-action doit être parfaitement visible pour faire son effet. Pour maximiser vos chances d’attirer l’attention de vos visiteurs, vous devez donc créer du contraste en utilisant des couleurs qui démarqueront vos boutons d’action du reste de votre site. Éviter donc le ton sur ton et utilisez des couleurs vives ! Par exemple, si votre site web a pour code couleur le bleu et le blanc, optez pour un bouton rouge ou orange.

 

2. Pensez aux textures et aux hovers

Toujours dans l’optique d’attirer l’œil de vos visiteurs, vous pouvez utiliser toutes sortes de textures : ombres, transparences… La palette des possibilités est large, à vous de décider lesquelles sont les plus adaptées à votre charte graphique. Parallèlement, vous pouvez également utiliser des hovers (animations qui apparaissent lorsque l’on passe sa souris sur un élément HTML) pour moderniser et dynamiser vos boutons d’action.

 

Soignez votre argumentaire

 

L’emplacement et le design doivent venir en appui à un bon argumentaire. Dans tous les cas, vous ne devez pas tromper vos visiteurs : soyez aussi spécifique que possible sur votre appel à l’action. En quelques mots, vous devez donc être capable de définir ce que vos visiteurs vont trouver en cliquant. Privilégiez les verbes d’actions, et n’hésitez pas à inclure les termes de gratuité ou de période d’essai. Concrètement, veillez à être le plus clair, le plus bref et le plus précis possible, tout en étant percutant. Exemple : « téléchargez gratuitement notre guide pour améliorer votre référencement ».

 

Liez vos calls-to-action à une landing-page

 

Lier ses boutons d'action à une page atterrissage

Il est primordial de rediriger ses différents calls-to-action vers une page dédiée et adaptée à l’offre proposée : c’est ce que l’on appelle une « landing-page ». Autrement dit, vous devez impérativement rediriger vos visiteurs vers une page sur-mesure en lien avec le contenu qu’ils recherchent. Gardez à l’esprit que votre visiteur ne doit pas avoir à chercher sur votre site le moyen de profiter réellement de votre offre. Vous proposez le téléchargement d’un livre blanc ? En cliquant sur votre bouton, le lecteur doit se trouver sur une page indiquant clairement le contexte et les principaux arguments de vos travaux, avec évidement la possibilité de le télécharger directement. De même, veillez à ce qu’un minimum de clics sépare votre bouton de l’action finale. Plus le chemin est facilité pour vos visiteurs, moins vous risquerez de les perdre.

Si vous appliquez ces quelques conseils, vous pouvez être certain d’améliorer l’efficacité de votre site web en termes de conversion. Néanmoins, il est peu probable que vous trouviez la formule la plus vendeuse tout de suite. Pensez donc à réaliser quelques A/B testing pour voir ce qui plaît le plus à votre audience !

Référencement SEO

Demander une analyse gratuite de référencement

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous contacterons pour discuter de votre projet

31
Oct

Infographie : L’usage des réseaux sociaux par les entreprises B2B en 2017

S’il est juste d’affirmer que les réseaux sociaux sont essentiels aux entreprises B2C, les plus sceptiques se demandent encore s’il est intéressant de se lancer sur les réseaux sociaux en tant qu’entreprise B2B. La réponse est claire : c’est un énorme oui ! En plus de vous donner la possibilité de diffuser vos contenus, ils vous permettront d’améliorer votre visibilité et d’établir une relation durable et fructueuse avec vos clients et prospects. En somme, les réseaux sociaux forment un outil marketing incontournable, et ce même dans l’univers du B2B. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, je vous invite à lire cette infographie :

 

Infographie : Usage des réseaux sociaux par les entreprises B2B

Infographie : État des lieux des réseaux sociaux en B2B en 2017

17
Oct

L’intérêt du Growth Driven Design dans l’industrie et le BTP

Votre site internet est la raison d’être de toutes vos activités marketing. Des informations dépassées, une mauvaise expérience utilisateur ou encore une non optimisation aux terminaux mobiles sont autant d’éléments susceptibles de gêner la conversion de vos prospects en clients. Or, la refonte d’un site internet est un travail laborieux, incluant un audit des contenus, des discussions sans fin sur l’arborescence, voire même des luttes internes sur le choix des photos. En plus d’occuper toute votre équipe, tout votre temps et toute votre énergie, cette refonte va entraîner la suspension de l’ensemble de votre stratégie marketing pendant plusieurs mois, pour qu’au final votre site soit de nouveau obsolète dans quelques années. Comme vous l’aurez compris, la conception traditionnelle de webdesign souffre de nombreuses limites. C’est dans ce contexte qu’est apparu le Growth Driven Design, où l’objectif est de concevoir son site web comme un produit en éternel développement en fonction de l’évolution des besoins de ses utilisateurs.

 

Le Growth Driven Design ou l’art de l’optimisation permanente

 

Le Growth Driven Design est une méthode évolutive qui vise un développement continu de votre site internet sur la base de données objectives telles que les comportements de vos visiteurs, votre taux de conversion, les leads générés ou encore les ventes réalisées. En clair, vous bénéficiez d’un site web qui s’améliore et qui s’adapte continuellement sur la base du comportement de vos utilisateurs afin d’améliorer vos performances, vos stratégies marketing mais aussi vos techniques de vente. A la différence d’une refonte traditionnelle qui a tendance à s’éterniser dans le temps, le Growth Driven Design vise donc à apporter des modifications régulières sur votre site web directement après son lancement en fonction de différentes variables que vous aurez préalablement sélectionnées. Pour illustrer ces propos, voici un graphique élaboré par Luke Summerfield, spécialiste en Growth Driven Design chez HubSpot, permettant de comprendre comment fonctionne cette nouvelle approche par rapport à la méthode traditionnelle de Web Design :

 

Growth Driven Design vs Web Design Traditionnel

 

Comment retravailler son site web en suivant cette méthode ?

 

Si vous souhaitez mener votre projet en suivant la méthode du Growth Driven Design, vous devrez suivre à la lettre ces trois étapes :

 

– Définir la stratégie : comme tout projet de refonte de site internet, la première étape consiste à construire votre stratégie et à déterminer les objectifs de votre nouveau site par rapport à vos objectifs commerciaux. Pour cela, vous devrez identifier vos personas pour tenter de comprendre ce que vos clients potentiels recherchent. En se basant sur leurs besoins et leurs attentes, vous serez en mesure de déterminer qui ils sont, ce qu’ils recherchent et comment les conduire à utiliser vos produits et services. Parallèlement, vous devrez effectuer une analyse quantitative en vous appuyant sur les données analytiques de votre site web pour tenter de comprendre comment les internautes arrivent sur celui-ci, interagissent avec et pourquoi ils le quittent.

 

Déterminer la liste des fonctionnalités de son nouveau site internet

– Établir la liste des fonctionnalités et lancer le nouveau site : une fois la stratégie et vos objectifs définis, vous devrez établir la liste des fonctionnalités que vous désirez pour votre nouveau site en vous mettant dans la peau de vos personas. Cette liste résume les éléments essentiels à modifier : le design, l’ajout de call-to-action sur la page d’accueil, l’optimisation des versions mobile, les paramètres de navigation, etc. Vous devrez ensuite trier ces différents éléments par ordre de priorité en fonction des objectifs visés, en partant des plus indispensables aux plus superflus. Sur la base des items que vous aurez jugés les plus pertinents, vous pourrez lancer une première version de votre site. Il ne s’agit pas ici d’une version béta : simplement, toutes les fonctionnalités jugées non indispensables ont été momentanément mises de côté. En procédant de cette manière, vous serez en mesure de mettre en ligne votre nouveau site bien plus rapidement (environ 30 jours contre 6 mois avec la méthode traditionnelle).

 

– Analyser et optimiser : après le lancement de votre site, vous pourrez commencer à recueillir les données relatives à l’expérience utilisateur afin d’appréhender le comportement de vos visiteurs et leurs préférences. Sur la base de ces analyses, vous serez en mesure d’optimiser constamment chaque page, chaque contenu, chaque call-to-action… jusqu’à atteindre les objectifs fixés par la stratégie préalablement établie.

 

Pourquoi l’utiliser dans l’industrie et le BTP ?

 

Comme vous l’aurez compris, le Growth Driven Design est bien plus simple, efficace et pragmatique que la conception web traditionnelle. En choisissant cette approche, vous éviterez les mauvaises surprises et vous collecterez un grand nombre d’informations essentielles sur vos prospects et clients ; ce que la méthode traditionnelle à tendance à laisser de côté. En plus de vous permettre d’être à l’écoute de vos visiteurs et d’optimiser votre site en temps réel, le Growth Web Design vous offre la possibilité d’avoir un site continuellement dans l’air du temps. Par ailleurs, il suppose un investissement initial très largement inférieur à celui que vous devrez mobiliser avec l’approche traditionnelle, et un site plus rapidement opérationnel.

 

Pour vous faire une idée plus précise de la manière dont se déroule un projet en Growth Driven Design dans l’industrie et le BTP, rendez-vous sur notre page dédiée à la création de site pour découvrir la façon dont nous procédons

6
Oct

Comment faire connaître son site web dans l’industrie et le BTP ?

Même s’il a beaucoup à apporter, votre site web a peu de chances de toucher son public si vous ne prenez pas le temps de le faire connaître. Son utilisabilité, la qualité de son interface, la pertinence de son contenu… sont autant de facteurs qui en feront le succès. Néanmoins, si vous souhaitez passer de 200 à 1000 visites sur votre site en quelques semaines, vous devez, parallèlement, assurer sa visibilité sur la toile pour pouvoir attirer l’attention du public et gagner de l’audience. Voici les trois étapes à suivre pour offrir à votre site la visibilité qu’il mérite :

 

Travaillez le référencement de votre site

 

Par référencement, on entend toutes les actions mises en place pour améliorer la visibilité d’un site web. Il est donc impératif que vous vous fixiez pour objectif d’apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Pour cela, vous devez faire en sorte que votre site web et ses contenus soient positionnés sur des mots clés pertinents par rapport à votre activité et selon les requêtes de votre audience. C’est ce que l’on appelle le référencement naturel (SEO). En somme, vous devez vous assurer que votre site web et ses contenus soient jugés pertinents par les moteurs de recherche afin qu’ils les proposent à vos prospects lors de leurs recherches. Néanmoins, si vous souhaitez générer davantage de trafic plus rapidement, le référencement payant (SEA) peut être une bonne alternative, même si elle reste relativement coûteuse.

 

Travaillez le référencement de votre site

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le référencement, consultez notre article qui y est consacré : https://www.indusrank.com/marketing-industriel-sea-vs-seo/

 

Élaborez une stratégie de contenu efficace

 

Avec une stratégie de contenu bien établie, vous pourrez consolider le positionnement de votre entreprise sur des sujets précis. Cela vous permettra d’améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherche et de générer du trafic qualifié sur votre site grâce à des contenus adaptés aux besoins de vos clients et prospects. Au fil du temps, cette production de contenus va les engager dans une démarche de fidélisation et vous placer comme experte dans votre domaine. Concrètement, vous pouvez opter pour des articles sur les problématiques rencontrés par vos clients, des infographies sur les tendances de votre secteur, ou encore des vidéos sur vos nouveaux produits. La palette des possibilités est large, à vous de choisir quels supports sont les plus adaptés à votre entreprise et aux problématiques de vos clients. L’important est que vous soyez cohérent quant à votre ligne éditoriale et votre fréquence de diffusion.

 

Diffusez votre contenu !

 

Vous pouvez d’abord choisir de diffuser vos contenus sur un blog professionnel. En plus de vous donner la possibilité de mettre en avant votre savoir-faire et votre expertise, il vous permettra de booster le référencement naturel de votre site web. En effet, en animant un blog, vous aurez la possibilité de publier régulièrement des articles reprenant les mots clés que vous avez préalablement sélectionnées, ce qui aura une influence bénéfique sur votre positionnement dans les moteurs de recherche. Vous pouvez également intégrer à votre blog des liens de partage ou de renvoi vers votre site web : le trafic sera encore plus qualifié. En complément, vous pouvez également faire appel à un bloggeur influent dans votre secteur et lui proposer de publier un de vos articles sur son blog en échange d’un ou plusieurs produits à tester ou d’une rémunération. Pour faire connaitre votre site, vous devez également miser sur les réseaux sociaux. Étant donné la variété des plateformes existantes, je vous conseille de vous intéresser aux plus connues (Facebook, Twitter, Google +, LinkedIn, Youtube, Pinterest et Instagram) et de tenter de déterminer lesquelles répondent à vos objectifs et rejoignent vos personas. Une fois que vous avez fait votre choix, pensez à adapter vos contenus à chacune d’entre elles. De cette manière, vous allez attirer davantage de Diffusez votre contenu !personnes véritablement intéressées par vos contenus. Essayez aussi d’entretenir sur chaque plateforme de réseau social que vous possédez un flux de publication régulier. A terme, votre audience et votre notoriété ne s’en trouveront que renforcées. Parallèlement, n’hésitez pas à rejoindre des groupes de discussion et à conclure des partenariats avec d’autres entreprises pour des échanges de liens par exemple.

 

Si vous n’êtes toujours pas convaincu de l’utilité des réseaux sociaux en BtoB, je vous invite à lire notre article qui y est consacré : https://www.indusrank.com/reseaux-sociaux-achat-btob/

 

Si vous respectez ces trois étapes, votre site web gagnera énormément en visibilité. Ne soyez cependant pas trop impatient : il se peut que vous ne voyiez aucun résultat pendant plusieurs semaines. Gardez à l’esprit que la visibilité d’un site ne se construit pas en quelques jours, mais à force d’un long et patient travail de fond.

5
Oct

Pourquoi définir ses « Buyer Personas » dans l’industrie et le BTP ?

Si vous souhaitez mettre en place une stratégie marketing performante, vous aurez besoin de définir précisément la cible à laquelle vous allez vous adresser pour construire vos messages. Que vous ayez pour objectif d’attirer des leads qualifiés ou plutôt d’améliorer l’efficacité de votre stratégie de contenu, vous devez impérativement être en mesure de répondre au mieux aux problématiques de vos prospects et comprendre qui ils sont. Pour cela, vous devez créer vos Buyer Personas. Ils vous permettront d’étudier en profondeur vos différents profils de clients potentiels pour comprendre clairement ce qu’ils recherchent.

 

L’établissement de Buyer Personas ou l’art de convaincre sa cible

 

Un Buyer Persona est une représentation fictive de votre client cible à qui l’on attribue une personnalité imaginaire. En créant vos Buyer Personas selon des caractéristiques précises (la situation professionnelle, les processus d’achat, les critères d’achats, les canaux et sources d’information privilégiés, etc.), il vous sera facile de cerner précisément les attentes de votre audience. A terme, cela vous permettra de déterminer le profil de vos clients potentiels, les problématiques auxquelles ils sont confrontés, les produits qui peuvent potentiellement les intéresser ou encore la manière de vous adresser à eux.

 

Concrètement, que vont-ils m’apporter ?

 

L’établissement d’un ou de plusieurs Buyer Personas vous guidera dans la façon de présenter vos produits et services, d’orienter vos contenus mais aussi sur le moment le plus adéquat pour envoyer des informations ou campagnes de promotion à votre cible. En vous adaptant à votre public, vous aurez plus de chances d’aboutir à un échange ou à une conversion. Toutes les caractéristiques que vous retiendrez vont donc intervenir dans votre politique de référencement, dans votre stratégie de contenu ou encore dans l’élaboration et la mise en place de votre stratégie social media. Si vous savez où se trouvent vos prospects, ce qu’ils souhaitent et la façon dont il le recherche, vous allez pouvoir intervenir, vous exprimer et exister là où ils vont, lorsqu’ils en ont besoin.

 

Comment les définir ?

Pour définir simplement et efficacement vos Buyer Personas, voici les quatre questions que vous devez vous poser :

 

1 – Combien de Buyer Personas dois-je identifier ?

Combien de Buyer Personas dois-je identifier ?Gardez en tête que la qualité doit primer sur la quantité. Mieux vaut donc identifier quatre ou cinq profils cohérents et exploitables qu’une dizaine qui ne feront que nuire à votre réflexion. Pour ce travail d’identification, vous pouvez vous aider de votre propre expérience personnelle, de celle de vos employés en contact avec la clientèle et d’outils statistiques tels que les sondages, les interviews, ou encore les outils d’analyse de réseaux sociaux. Sur la base des informations et des données récoltées, faites votre segmentation en prenant en compte le secteur d’activité de votre client-type, son poste ou encore son niveau de responsabilité. Une fois ce travail effectué, vous devrez nommer chacun des différents Buyer Personas que vous aurez identifiés. Si vous avez trouvé plus de cinq Buyer Personas, je vous conseille d’en supprimer quelques-uns : il est essentiel que vous ne conserviez que les profils les plus signifiants.

 

2- Quels sont les centres d’intérêt et les problématiques rencontrées par mon Buyer Persona ?

Vous devez maintenant vous interroger sur les sujets qui retiennent l’attention de chacun de vos Buyer Personas. Pour cela, vous devez d’abord déterminer les défis qu’ils souhaitent relever et les problématiques auxquelles ils sont confrontés dans leur vie professionnelle. Vous devrez ensuite déterminer l’ensemble des variables qui sont susceptibles de les empêcher d’acheter votre produit ou service : contraintes financières ou offres concurrentielles plus compétitives par exemple. Suivez enfin leur position dans le parcours d’achat. Selon leur progression, leur attention se portera sur différentes variables.

 

3 – Quels sont les médias consultés par mon Buyer Persona ?

Vous devez maintenant vous interroger sur les moyens utilisés par vos Buyer Personas pour s’informer et rechercher les bons partenaires. Où recherche-t-ils des informations pendant le processus d’achat ? De quelle façon préfèrent-ils communiquer ? Sont-ils présents sur Facebook, Twitter ou LinkedIn ? Est-ce qu’ils consultent fréquemment des blogs techniques ? L’idée est ici de connaître leurs canaux préférés pour y publier, par la suite, vos propres contenus.

 

4 – Comment puis-je concevoir ma ligne éditoriale et ma stratégie de contenu à partir de mes Buyer Personas ?

Toutes les informations que vous aurez obtenues lors des quatre étapes précédentes vous permettront de définir votre ligne éditoriale et votre stratégie de contenu. Faites-en la synthèse, puis identifiez les sujets qui peuvent potentiellement intéresser la plus grande majorité de vos Buyer Personas. L’idée est donc de commencer à traiter des sujets qui réuniront la plus large audience, puis d’ensuite les décliner de façon spécifique pour chacun de vos clients-type. Gardez néanmoins à l’esprit que vous devez toujours mettre en avant votre légitimité et vos points forts, autrement dit votre expertise métier. Enfin, vous devrez définir précisément les valeurs, les thèmes, les supports de communication et le calendrier de votre ligne éditoriale.

 

Grâce à l’établissement de vos Buyer Personas, vous serez en mesure d’améliorer votre ciblage marketing. En outre, un Buyer Persona détaillé vous permettra d’affiner votre stratégie de content marketing, d’améliorer le processus de génération de leads ou encore le positionnement de votre produit ou service.